Activiste de Maïdan: « il y avait beaucoup de mercenaires américains et allemands »

1

 

Ah elle belle la révolution démocratique, n’est-ce pas? Cela ne vous rappelle t-il pas d’autres conflits comme la Syrie et ses mercenaires étrangers? 

Nous savons maintenant que les diplomates ont discuté de renverser le gouvernement  et mettre un homme à eux au pouvoirque des mercenaires israéliens  étaient sur place aux commandesun agent de l’IPA a été retrouvé parmi les manifestantsdes tracts identiques retrouvés en Egypte et en Ukraine,  des combattants auraient été formés en Pologne et Lituanie sans parler de ceux financés par l’UE

Cela remet les choses en perspectives lorsque l’on voit Obama dire à Poutine qu’une ingérence de la Russie en Ukraine serait inacceptable. Tout cela était bien trop organisé et professionnel pour être une révolution populaire et les preuves abondent aujourd’hui dans ce sens. Fawkes

Parmi ceux qui ont participé à des manifestations anti-gouvernementales à Kiev il y avait de nombreux mercenaires de pays occidentaux, dit l’un des militants détenus suites aux manifestations à Maidan.

 » Il n’y avait pas beaucoup de Russes, mais environ 60 Américains et 30 ou 40 Allemands, peut-être plus « , a déclaré le militant , appelé Vladislav.

« Il y avait aussi des Polonais, des Turcs et des gens d’autres pays », a-t-il dit, ajoutant que certains avaient des armes à feu . «Ils étaient très agressifs, alcoolisés et drogués » , décrivant la situation à Maidan telle qu’il la voyait .

 » Les dirigeants du secteur Droit battaient tout ceux qui qui n’obéissaient pas ou faisait des erreurs. Certains ont carrément été tués », a déclaré Vladislav, qui était aussi à Kiev en tant que mercenaire, mais a abandonné la révolte quand, après une discussion avec l’un des dirigeants il a décidé de ne pas tenter sa chance et partir.

Vladislav, qui est venu en Ukraine depuis la Russie, a été arrêté par les gardes-frontières russes et fait actuellement l’objet d’une enquête pour ses activités de mercenaires, pour lesquelles il risque plusieurs années de prison.

Source

Etats unis : Essai d’une nouvelle version de la bombe atomique B-61 au mépris du traité de non-prolifération nucléaire

1

 

L’affaire n’ayant pas été médiatisée, cela ressemble peu à un « message d’avertissement », il nous reste donc deux options : Une coïncidence, ou une préparation au pire, c’est à dire la crainte d’un affrontement entre les deux super puissances américaines et russes ! Quoiqu’il en soit, cette information est passée inaperçu malgré l’atteinte indiscutable portée au traité de non-prolifération nucléaire, traité international conclu en 1968 et signé par un grand nombre de pays…

Les États-Unis a testé avec succès une version actualisée d’une bombe atomique B-61 au mépris du traité de non-prolifération nucléaire, qui appelle au désarmement nucléaire. La National Nuclear Security Administration a déclaré dans un communiqué que l’essai a été effectué mardi par le Los Alamos et Sandia national laboratories, a signalé le Journal National.

« L’analyse est un progrès important et nous donne confiance dans notre capacité à aller de l’avant avec nos efforts pour accroître la sécurité de la bombe »

, a déclaré Don Cook, administrateur adjoint NNSA pour des programmes de défense. L’essai visait à vérifier comment un nouveau modèle de la bombe B-61 fonctionnerait sous des conditions de routine ou des scénarios d’accident, selon la NNSA. L’analyse comprenait également la précision de ciblage du modèle remanié de la bombe nucléaire à gravité aussi appelé Mod-12. Les travaux pour le modèle Mod-12, qui est en cours depuis deux ans, vise à garder les bombes B-61 prêtes pour une utilisation potentielle et renforcer leur sécurité.

« L’épreuve initiale fournit des données pour le modèle analytique de corrélation et de validation, de perspicacité dans les environnements de composants et d’évaluation du développement matériel électronique », dit la NNSA. « La série de tests mécaniques aidera à la conception finale de B-61-12 dans l’ensemble des environnements d’utilisation. »

Pour information, la B61 est une bombe H (bombe à hydrogène) faisant partie de l’arsenal américain en service depuis 1960 avec de nombreuses variantes. Depuis la fin de la guerre froide, c’est la principale bombe thermonucléaire, à la fois stratégique et tactique, déployée par l’United States Air Force. Elle est conçue pour exploser en deux étapes.