Forces armées : débat avec Etienne Chouard et Laurent Henninger

header-volontaire

Quelle est la place d’une armée dans une vrai démocratie? A-t-on vraiment besoin d’une armée ? Comment le peuple peut-il contrôler une armée ? Le chercheur en cause des causes Étienne Chouard et Laurent Henninger, historien de la guerre, débattent de ces questions lors d’une rencontre au Palais de Tokyo. Cette conférence introduisait un atelier constituant (que nous n’avons pas filmé) sur le même thème : avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre, et s’en protéger ?

De plus en plus, la sécurité informatique intéresse les armées et les états pour surveiller, espionner et contrôler les peuples. Ce sujet est abordé en fin de conférence, avec une intervention de Fabrice, spécialiste du sujet.

Propos recueillis par Karim Senouci

Source

Publicités

Censure du meeting politique de Laurent Louis à Bruxelles

1

 

Triste jour pour la « démocratie » en Belgique. Alors que le député belge Laurent Louis organisait son deuxième meeting politique du mouvement « Debout les Belges ! » pour les prochaines échéances électorales de 2014, avec pour invité de prestige l’essayiste français Pierre Hillard, le mouvement s’est vu empêcher de rentrer dans la salle Lumen à Bruxelles. En effet, les propriétaires de la salle – où Laurent Louis a déjà fait son premier meeting sans aucun débordement – ont décidé de résilier unilatéralement le contrat entre les deux parties. Une vingtaine de policiers étaient présents sur les lieux afin de rediriger la foule réunie en masse (environ 450 réservations pour ce meeting) vers la place Flagey. Le député belge aura d’ailleurs l’occasion de faire un bref discours concernant la censure qu’il subit et les enjeux auquel le peuple belge devra faire face dans les années à venir.

Bien évidemment, aucune équipe de « journalistes des médias de masse » n’était là. Le Cercle des Volontaires était présent afin de filmer le déroulement de la soirée du 23 février 2014. Les images montrent l’esprit bon enfant de la foule qui s’est réunit à la place Flagey à Bruxelles et le discours de Laurent Louis, dont vous n’entendrez pas un mot dans la presse belge.

A vous de vous forger votre propre opinion !

E.I. Anass

Source