Interrogé sur la « maison jaune », Bernard Kouchner nie toujours le trafic d’organes au Kosovo

1

 

Voilà qui a certainement démangé tous ceux qui avaient été dégoûtés par ce rire terrifiant !

Un Bernard Kouchner en grande forme, visiblement pas content du tout que cette histoire de trafic d’organes s’étant déroulée alors qu’il était représentant de l’ONU au Kosovo revienne sur le devant de la scène…

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s